Indemnité journalière, rente, chômage : les assurances Prévoyance

prévoyance complémentaire

L’assurance maladie et retraite souscrite au titre du régime obligatoire ne suffit généralement pas à l’auto-entrepreneur étant donné que la prime qui en ressort dépend au final du degré de rentabilité de son activité.

Ainsi, pour se couvrir des accidents tels que l’invalidité ou l’incapacité professionnelle voire même un décès éventuel, l’assurance prévoyance complémentaire du régime obligatoire s’avère être la solution.

Utilités de l’assurance prévoyance complémentaire

Même s’il s’agit d’une couverture qui n’est pas obligatoire, l’assurance prévoyance constitue pour l’auto-entrepreneur le meilleur moyen de bénéficier d’un salaire en cas d’accident, mais aussi de protéger sa famille des imprévus qui l’empêchent de continuer son activité.

Le travailleur indépendant pourra alors prétendre à une indemnité pour subvenir à ses besoins ou ceux de sa famille même en cas d’accident ou encore de maladie. L’assurance prévoyance complémentaire peut même donner droit au versement d’une pension de retraite si l’assuré le souhaite.

Les risques couverts par l’assurance prévoyance complémentaire

L’invalidité temporaire

L’accident et la maladie figurent en première ligne des risques couverts par l’assurance prévoyance pour auto-entrepreneurs, ces deux cas de figure étant les causes majeures de coupure de salaire.

Ainsi, son incapacité temporaire de travail pourra lui faire bénéficier d’une indemnité journalière calculée sur la base de ses dernières rentrées d’argent ou sur ses revenus au cours d’une période définie entre l’assureur et l’auto-entrepreneur.

Il peut aussi s’agir d’une garantie qui complète simplement le manque à gagner en supposant que l’auto-entrepreneur frappé d’incapacité physique temporaire continue à percevoir un minimum durant sa convalescence.

La garantie incapacité temporaire est par définition limitée dans le temps. Le plus souvent, la période couverte ne dépasse pas 3 années.

La prestation peut aussi intervenir de manière partielle lorsque l’auto-entrepreneur ne travaille encore qu’à mi-temps après son accident ou sa maladie.

L’invalidité permanente

L’assurance prévoyance complémentaire de l’auto-entrepreneur peut aussi prendre en main les cas où il ne peut définitivement plus exercer sa profession. Une rente calculée sur la base de son taux d’invalidité lui sera alors versée jusqu’à son départ à la retraite.

Le décès

Le décès est aussi prévu au titre de la prévoyance complémentaire de l’auto-entrepreneur. En cas de survenance du risque, la famille se voit alors attribuer une rente viagère en plus de la prise en charge des frais liés à l’enterrement.

L’assuré, au moment de souscrire à la prévoyance décès, désignera alors les bénéficiaires de la rente en cas de décès, parfois doublée dans lorsque qu’il trépasse à cause d’un accident ou encore donnée pour servir à l’éducation des enfants jusqu’à une limite d’âge déterminée dans le contrat ou durant tout leur cursus étudiant.

Il peut aussi arriver que l’assuré bénéficie lui-même de la rente en cas de survenance d’une perte d’autonomie irréversible. Tout dépend de ce qui aura été convenu entre l’assureur et l’auto-entrepreneur assuré.

Il convient de noter que les garanties de prévoyance de l’auto-entrepreneur, comme toute autre catégorie d’assuré ont vocation à couvrir aussi bien des risques personnels que des risques survenus dans l’exercice de sa profession. On est ici en face de l’assurance multirisque par excellence.

Par contre, l’indemnisation perçue au titre de l’assurance prévoyance complémentaire n’est due que si l’assuré exerce l’activité déclarée au moment de la souscription lorsque le risque couvert se réalise.

C’est pour dire que le montant des indemnités dues à l’assuré varie en effet en fonction du risque que représente son activité.

Pour conclure, l’assurance prévoyance complémentaire peut donc prévoir d’autres risques et se module toujours en fonction des besoins de l’assuré. Ainsi, l’entrepreneur peut encore se faire assurer pour sa retraite ou encore prévoir son état de dépendance à l’arrivée de la vieillesse.

Comparez les contrats existants sur le marché avant toute souscription constitue le meilleur moyen de vous tailler l’assurance prévoyance complémentaire qui couvre tous vos besoins.

A voir aussi

> la mutuelle complémentaire santé de l'auto entrepreneur